6 avr. 2021

2020, un champion est né !

Qui ne connaît pas Olivier BERTAUX... et pourtant, c'est un très jeune colombophile. Olivier a pris sa première licence en 2017 à la société de Laon, en 3 ans il remporte le championnat de l'Aisne et cette même année, il positionne Naturagora, qu'il pilote à la deuxième place du fédéral Treignac. 

 

Olivier BERTAUX à Naturagora


Je me suis donc rendu chez lui pour lui poser quelques questions afin que chacun d'entre vous puisse en savoir plus.

Au-delà de l'accueil chaleureux, c'est toujours un plaisir d'échanger avec Olivier BERTAUX, il a, en peu d'années, assimilé les codes de la colombophilie tout en remettant en cause, en permanence, toutes ses convictions, ses certitudes. Je dirai qu'Olivier est un chercheur méthodique et d'une rigueur assez rare. C'est certainement une des clés de sa réussite en plus d'être un compétiteur. Si vous voulez le motiver, provoquez-le !

Une deuxième est son engagement pour notre belle passion. Au-delà d'être colombophile, Olivier est un pilier pour notre groupement, il assure la communication et le pilotage de Naturagora. Croyez-moi, il faut un certain dévouement et un sens de l'intérêt général pour conduire ces deux missions. J'en profite pour le remercier

Maintenant, pour en savoir plus, je vous propose de prendre connaissance de l'interview.



Comment es-tu arrivé à la colombophilie ?


Quand j’étais enfant mes parents avait un ami qui était colombophile (Jean-Marc MOUTARDE), il m’avait donné quelques revues de « Pigeon rit » et m’avait beaucoup parlé de sa passion. Il a dû planter une petite graine dans mon esprit, car en 2016 après une visite chez Samuel MOUTONNET, l’idée de devenir moi-même colombophile a germé. Je considère Samuel comme mon maître, il est toujours disponible pour moi. Je reconnais également que j’ai bien été accueilli à la société de Laon, et que je m’y suis fait beaucoup d’amis. 

Avec Emmanuel GILLOT, Ludovic CLIQUOT et Laurent GUYARD

 


Ensuite j’ai eu la chance d’être pris en main par deux autres grands colombophiles, qui sont Laurent GUYARD et Ludovic CLIQUOT. Je sais que je leur dois beaucoup et je suis très heureux de les avoir rencontrés, nous sommes devenus proches.


Ta première saison?


Ma première saison de jeu était en 2017, j’ai commencé avec une vingtaine de jeunes offerts par Samuel MOUTONNET et Ludovic CLIQUOT, puis des jeunes de reproducteurs Natural que j’avais achetés à Lionel CAREMBAULT. J’en ai perdu beaucoup lors du premier concours, sans doute à cause d’un problème de santé que je n’ai pas détecté, mais j’ai fait quelques prix.
L’année suivante je m’étais fixé comme objectif de me rapprocher de Patrick HUART au classement du championnat jeune de la société de Laon. Patrick est un spécialiste de cette discipline, mais j’ai terminé deuxième. Par contre j’ai gagné le championnat des yearlings 2018.
Lors de la saison 2019, j’ai remporté le championnat général à 1 point devant Ludovic CLIQUOT, mais Ludovic à gagner celui de 2020 avec également 1 point d’avance.
Mes objectifs pour la saison 2020 était de rester champion de ma société et de bien figurer au championnat général de l’Aisne. J’ai échoué à Laon, mais j’ai gagné celui de l’Aisne.


Tes pigeonniers? 




Je dispose de deux pigeonniers pour mes reproducteurs qui ont accès à une « volière paysagée » de 50 m², de deux pigeonniers de 20 casiers pour les voyageurs (divisés en deux parties) et d’un pigeonnier pour les jeunes. Mes installations ne sont pas top, car je ne suis pas un grand bricoleur et j’ai essayé d’utiliser au maximum des matériaux de récupération pour une question de coût financier.


 
Mon premier pigeonnier est situé à l’ombre d’un bâtiment et il est orienté au nord (comme celui des jeunes), le second est situé à deux mètres de hauteur. Il s’agit de la cabane de ma fille Lisa que j’avais construite dans un arbre et que j’ai transformée en pigeonnier en 2018. 




Ta méthode de jeu?


J’ai joué au naturel en 2017, 2018 et 2020. En 2019, j’ai joué à la trappe coulissante pendant un mois et demi. Je n’ai pas encore assez d’expérience pour jouer au veuvage, et souvent ce sont mes pigeons qui décident de leur partenaire et de leur colombier. Par exemple, j'ai une demi-douzaine de couples qui sont retournés s’installer dans le colombier des jeunes. J’ai encore beaucoup à comprendre, et c’est formidable d’apprendre tous les jours.
Dès la fin des concours, toutes les femelles sont placées dans la grande volière et y restent jusqu'aux accouplements (en décembre pour les reproductrices et en janvier pour les voyageuses).




L’origine de tes pigeons? 


Le meilleur pigeon de sa colonie, le 237888 de 2017, offert par son ami Ludovic.



J’ai bien réussi avec les pigeons de Samuel MOUTONNET et de Ludovic CLIQUOT. J’ai gagné deux fois le concours de Montauban (2018 et 2019) en société grâce à l’un des pigeons de Ludovic le 325888, qui fait également prix sur Barcelone. Je l’ai mis cette année à la reproduction avec son frère le 325887, leur descendance devient la base la plus prometteuse de ma colonie. J’ai également bien marché avec les jeunes d’un couple de Bricoux Natural de Lionel CAREMBAULT et avec un couple de reproducteurs de Sylvain MEILLER. Depuis l’année dernière j’introduis également des jeunes de la colonie d’Eric JOLY, en qui je fonde beaucoup d’espoir.


Ton engagement bénévole pour le groupement de l’Aisne?


Par amitié pour Ludovic CLIQUOT, j’ai accepté de faire partie du nouveau bureau de l’Aisne afin de lui donner un coup de main au niveau de la communication, pour le site internet en particulier. Et comme je suis un voisin, j’ai également accepté de m’occuper du Colombier départemental Naturagora. Je suis satisfait de faire partie de son équipe et des avancées que nous avons réalisées. J’admire son leadership et son sens aigu du dialogue, c’est un rassembleur. Cette voie est l’avenir de la colombophilie, car il faut sortir des rivalités sportives qui dégénèrent en conflit de personne. Ces vieilles rancœurs nuisent grandement à l’attractivité de notre sport et donnent une mauvaise image de notre passion. Je fais confiance à Ludovic et je suis rassuré sur l’avenir de la colombophilie dans l’Aisne.


Ta vision de la colombophilie?


C’est une activité formidable, car nous sommes en contact avec des animaux extrêmement attachants, intelligents et sensibles. Le contexte sportif et la compétition sont également très motivants, et source de beaucoup d’émotions. La colombophilie au quotidien, c’est beaucoup de travail de nettoyage et de soins, mais également beaucoup de réflexions. 


Cette approche intellectuelle me plaît et répond à mon hyper activité et ma curiosité d’apprendre . Il faut effectuer le suivi des performances, trouver les bons accouplements et gérer des équipes pour être présents dans tous les championnats. La colombophilie permet également d’entretenir des relations sociales et de se faire des nouveaux amis. L’aspect coopératif est également primordial, pour les conseils et les entraînements en commun ou les échanges de pigeons.


Tes conseils pour les nouveaux?


Commencer par lire les ouvrages disponibles sur le sujet et se procurer des revues, comme la France colombophile par exemple. Et puis ne pas suivre bêtement tous les conseils, il est important de se faire sa propre expérience.
Il faut éviter de trop modifier sa méthode quand elle marche, et n’intervenir qu’avec des petits changements. Il faut maintenir autant que possible ses pigeons en bonne santé, bien éduquer ses jeunes par des entraînements. Avec mes amis, nous programmons un entraînement tous les jeudis pendant la saison sportive, pour garder nos pigeons motivés.
Et puis surtout, il faut chercher ses jeunes chez un amateur reconnu qui fait des prix, c’est l’assurance d’obtenir des pigeons déjà sélectionnés. Faire le contraire est une perte de temps.


Tes objectifs pour l’avenir?


Mon objectif principal est de faire une belle saison avec les jeunes et les yearlings de Naturagora, je sais pouvoir compter sur Eric VANACKER qui est le coach des yearlings et qui m’apprends beaucoup.
Ensuite, dans ma propre colonie, continuer à prendre du plaisir en jouant tous les week-ends les concours du groupement de l’Aisne et de la deuxième région, et essayer de jouer tous les championnats. Pour l’avenir, je souhaite jouer les concours internationaux, mais je ne pense pas qu’il soit possible d’être présent et performant en jouant sur les deux tableaux. C’est pour cette raison qu’en 2020 j’ai fait l’impasse sur les concours internationaux.


Des remerciements ?



Oui je remercie mon épouse et ma famille pour leur patience, les membres de la société de Laon pour leur accueil, Samuel MOUTONNET et Ludovic CLIQUOT pour la qualité des pigeons qu’ils m’ont offerts à mes débuts, et enfin Naturagora (en particulier M DOYET et Mme PHILIPPOT) pour l’aide et le soutien apportés au Colombier départemental.



Vous l'avez compris, il faut non seulement compter sur Olivier sur les années à venir et aussi sur Naturagora.

Nous lui souhaitons pleine réussite pour sa saison 2021 et nous le remercions pour ce qu'il fait et apporte à nous tous dans l'Aisne.

Ludovic CLIQUOT

Président du groupement de l'Aisne


5 avr. 2021

OUI, on joue !

Chers amis colombophiles, 


Vous êtes nombreux à vous interroger : on joue ou pas ?
OUI ON JOUE !



Dans la continuité de l'autorisation et organisation mise en place par la FCF, la saison 2021 débutera comme convenu le 11 avril par Sézanne,  si bien entendu,  la météo nous le permet pour ensuite enchaîner par Sourdun (cf la ligne de vol).
 
Pendant le temps du confinement,  les concours sont en entraînement pour permettre à chacun de préparer ses pigeons.  
 
Chaque amateur à la possibilité d'enloger dans la société la plus proche de son domicile (par courtoisie, il vous suffit de prendre contact avec le Président). La solidarité est bien entendu de mise dans cette période des plus compliquée. La passion et le respect des règles priment.

Mardi, nous ferons le point avec l'ensemble des présidents, au regard de la météo et du contingent pour Sézanne et nous communiquerons à l'ensemble des présidents les horaires et lieux de ramasse.Nous vous souhaitons nombreux sur ce lancement de cette saison "particulière".

Prenez soin de vous et de vos proches.
 
Ludovic Cliquot
Président du groupement de l'Aisne

30 mars 2021

One Loft Algarve Golden Race et FCI Mira

Malgré le confinement, nous comptons passer le samedi 10 Avril s’il y a des amateurs intéressés.

Les amateurs doivent se faire connaître auprès de Miguel TAVARES par mail :  lesplumesreunies@gmail.com

 

Bien entendu, nous passerons très rapidement, les fiches d’inscription doivent être remplies à l’avance, nous ferons une escale de 5 minutes.

Compte tenu du nombre de pigeons déjà inscrits, nous avons décidé de faire un prix unique de 20 € par pigeon quel que soit le lieu de ramassage.

Miguel TAVARES

Plus de détails ICI

ps : ne connaissant pas encore l’heure de passage, le colombier Naturagora pourra accueillir vos pigeons en début de matinée (9 heures maximum).


28 mars 2021

Bonne nouvelle, la saison 2021 démarre ...

Chers amis colombophiles,

Avec vos présidents, nous avons décidé, ensemble, de maintenir le lancement de la saison et la ligne de vol initiale.

Il nous faut donc maintenant organiser au mieux, dans le respect des règles sanitaires nos premiers concours.

Pour cela, je vous invite, présidents et amateurs à prendre connaissance du dispositif mis en place par la FCF : cliquer ICI

Le lancement de la saison débutera le 11 avril, par SEZANNE en entrainement avec une ramasse le samedi matin ; ramasse effectuée par le groupement de l'Aisne le temps du couvre feu et la règle des 10 KM.

Après le 15 avril, si le confinement devait être prolongé, Sourdun et Sens seraient en entrainement (hors championnat) afin de limiter toute manipulation et regroupement. Bien entendu, en cas de non reconfinement, ces deux lâchers seraient en concours.


 

Sur ces premiers concours, chacun est libre d'aller enloger ses pigeons dans la société la plus proche, en prenant rendez vous avec le président.

La solidarité est plus que jamais de mise. Nos amis Marnais et Ardennais peuvent se rapprocher de Richard ROGE, Président de la société de Cormicy.

Tout en respectant les règles sanitaires et recommandations de la FCF, nous devrions pouvoir trouver du plaisir sur ces premiers concours.

J'ai hâte de vous retrouver sur la ligne de départ pour cette saison particulière, mais qui devrait néanmoins, avec une bonne organisation, permettre à toutes et tous de jouer. Vos présidents et les membre du bureau sommes à votre écoute si besoin.

A bientôt

Bonne préparation.

Ludovic Cliquot

24 mars 2021

Les bénévoles aménagent la remorque

Chers amis colombophilies, 

La saison des concours va bientôt reprendre, et nous espérons qu’elle ne sera pas trop perturbée par les mesures de restrictions sanitaires.



Soucieux de faire progresser notre activité, nous venons d’investir dans une nouvelle remorque de treize mètres, afin d’améliorer sensiblement les conditions de transport de nos pigeons.

La nouvelle remorque est en cours d’aménagement et nous sommes en train d’y installer des systèmes et des matériels qui vont apporter un plus certain au groupement colombophile de l’Aisne.

L'arrière de la remorque avec ses deux réservoirs d'eau montés à l'avant. 


Que va nous apporter cette nouvelle remorque :

Il faut déjà savoir qu’une remorque de treize mètres, de par son poids et sa structure, offre une stabilité sur route, et un confort certain pour nos pigeons.

Un ensemble de cornières et de profilés métalliques vont permettre d’y loger 144 paniers. Chacun de ces paniers aura son emplacement et aura un espace d’air sur tous les cotés.

Selon les différentes tailles de paniers que l’on a pu répertorier, il y aura entre 15 et 50 millimètres entre le dessus et le fond, entre 60 et 130 millimètres de chaque cotés, et 120 millimètres entre l’extérieur des paniers et les bâches latérales de la remorque. Au centre, il y aura un couloir de 900 millimètres de large.

Cela va permettre une aération bien meilleure que d’avoir les paniers empilés et serrés les uns contre les autres.

Par contre, les paniers devront avoir des tolérances sur leurs dimensions pour qu’ils puissent se loger dans les râteliers sans risquer d’en sortir ou de se bloquer. Nous communiquerons bientôt ces tolérances dimensionnelles de paniers pour que chacun soit prêts pour le début de la saison (99% des paniers seront « homologués »)


Deux réservoirs d’eau de chacun 200 litres équipés d’une pompe électrique et d’un robinet pistolet, permettront au transporteur de faire le plein des abreuvoirs facilement et rapidement.

Des panneaux en mousse seront installés sous le toit de la remorque pour assurer une isolation thermique.

Des aérations réglables seront aménagées à l’avant et à l’arrière de la remorque afin qu’elle soit ventilée au mieux.

Les râteliers métalliques sont en préparation chez les bénévoles. 

Actuellement, une petite équipe de colombophiles travaille sur cette remorque. Malgré le contretemps occasionné par le nouveau confinement, des travaux de préparation sont effectués à domicile, et nous gardons notre objectif d’avoir notre nouvelle remorque prête pour fin Mars.

Nous vous tiendrons régulièrement informés de l’avancement des travaux et de l’organisation de la nouvelle saison colombophile.

Très cordialement.

Pascal FLOQUET Amateur à la société de Chauny


Naturagora fait la "UNE" de la France colombophile

 Chers amis colombophiles,

L'Aisne a été mise à l'honneur dans la France Colombophile de mars 2021, et plus particulièrement le pigeonnier Départemental Naturagora. Quel plaisir de pouvoir illustrer notre département et d'y associer Naturagora, qui, au quotidien, facilite nos actions et notre passion.



Néanmoins, je me permets de revenir vers vous pour apporter quelques précisions sur certaines interprétations que chacun pourrait légitimement avoir ou imaginer et notamment sur la reprise du groupement lors des élections de 2019 par un nouveau bureau dont j'en ai la présidence.
Une seule phrase, serait restrictive et inappropriée pour résumer plusieurs années de bénévolat et d'engagement des membres du précédent bureau et bénévoles qui ont œuvrés sans compter pour faire vivre notre passion. 
Pour un éclairage, dont chacun a le droit, je vais me permettre de vous donner ma vision sur notre groupement.
Ce n'est pas forcement habituel d'employer le "JE" ni même poli mais permettez moi de parler en mon nom pour vous apporter une analyse de notre belle association et permettre ainsi à tous, de bien comprendre que la réussite d'un groupement appartient à la contribution active d'un bureau ; mais aussi à l'ensemble des présidents et bénévoles "sans titre" qui, au quotidien, apportent leur pierre à l'édifice depuis de nombreuses années. 
Le groupement de l'Aisne s'est construit au fil des années grâce à des personnalités, et il en faut pour guider, organiser, gérer et administrer les colombophiles que nous sommes. Ces dirigeants ont, pendant des années, œuvré bénévolement, sans compter leurs heures et très souvent au détriment de leur propre famille ou temps personnel pour permettre à l'ensemble des colombophiles de profiter au mieux de leur passion.
La saison 2019 a connu, comme chacun le sait, quelques perturbations, ce qui fait partie de la vie de toute association. Cela ne doit pas remettre en cause le travail fourni.
Cette annéée-là, une poignée de bénévoles, pilotée par le vice président, a réussi à ramener le bateau à "bon port" en réussissant à :
* maintenir la saison 2019
* rembourser la remorque, alors que le trésorier était caution de cet investissement (un engagement "hors du commun").
* équilibrer les comptes.
Cela a permis, au nouveau bureau, de continuer sur la lancée et de commencer la saison 2021 en s'appuyant sur les investissements antérieurs : une flotte de 3 camions et 3 remorques et un maillage de 21 sociétés permettant aux amateurs de jouer sereinement, sans oublier un pigeonnier départemental de qualité à Naturagora. 
Cela serait donc réducteur d'imaginer que le groupement était en "berne". Néanmoins, comme chacun le sait une bonne trésorerie est vitale pour une association, nous avons donc avec les membres du bureau dû procéder à de grandes ventes aux enchères qui nous ont permis de retrouver une stabilité financière et en parallèle apporter des modifications structurelles dans nos organisations. Tout changement a "du bon" ce qui doit nous pousser tous à nous renouveler et certainement à limiter les mandats pour constamment apporter une nouvelle vision... 
Pourquoi ces explications?
T
out simplement, pour une transparence et un éclairage que je me devais de vous apporter et lever ainsi toutes mauvaises interprétations. 
Nous avons maintenant à relever de grands défis, nous sommes à l'aube de profondes mutations, la crise sanitaire vient télescoper nos valeurs, nos organisations et notre pouvoir d'achat.
Ensemble, nous allons devoir écrire une nouvelle page organisationnelle, continuer à améliorer le bien être de nos pigeons et permettre à chacun de vivre pleinement sa passion, tout en maitrisant nos coûts : ces enjeux sont majeurs pour maintenir notre passion.
Pour les réussir, nous devons collectivement porter ce projet et avancer ensemble, être unis et soudés pour pérenniser nos valeurs et notre groupement de l'Aisne. Les portes sont ouvertes, toutes les "bonnes âmes" sont les bienvenues.   
Je vous remercie pour l'intérêt et la compréhension que vous aurez porté à mes propos et maintenant, soyons au rendez-vous pour vivre une saison 2021 sous le signe du plaisir, en prenant bien entendu soin de nos familles et amis colombophiles dans une année sanitairement perturbée. 
A bientôt 
Ludovic CLIQUOT 
Président du groupement de l'Aisne. 

15 mars 2021

LEDOUX livre vos commandes à Naturagora le 3 avril

 Mesdames, Messieurs,


La saison 2021 arrive à grands pas ainsi que la préparation de vos pigeons.




Dans un contexte sanitaire perturbé, les établissements LEDOUX vous offrent la possibilité d'effectuer vos commandes de produits, de grain, de matériel et de vous les apporter directement à :

Naturagora le samedi 3 avril de 9h00 à 12h00.

 
L'organisation est la suivante : 
 
1- vous contactez les établissements LEDOUX au 03 22 78 28 18 et vous demandez Sébastien qui prendra en charge votre commande
 
OU
 
2- vous commandez sur le site internet en cochant la case règlement par chèque en indiquant en commentaire : "livraison le 03/04 à Naturagora".
 
3- les commandes sont nominatives et vous seront remises le 03 avril matin par Sébastien à Naturagora.

Les commandes sont à passer auprès des Etablissements LEDOUX avant le 01 avril. Avec une attestation, vous pourrez vous déplacer pour récupérer vos commandes.
Pour toute information, prenez contact avec Sébastien LEDOUX.

Ludovic CLIQUOT