13 sept. 2020

Treignac, victoire fédérale pour Mickaël MONTAY

Mickaël MONTAY termine la saison en beauté, en remportant deux premiers prix fédéraux sur le dernier concours de Treignac, en vieux et 1 an.

Le 145374/2019, son troisième inscrit, après une course de 500 kilomètres a été constaté premier à 14 heures 19 à la vitesse de 1 193,046 m/min. 

 



Depuis quand êtes-vous colombophile ?

J’ai démarré gamin en 1987 jusqu’en 1992 chez ses parents. En 2000 il m’installe avec ma famille dans ma maison et je rejoue en 2002. J’ai eu de bons résultats en local (amicale de Thiérache), puis dans les internationaux. A l’époque je jouais tous les concours, de la vitesse au grand fond.

Malheureusement à cause de soucis familiaux, j’ai du arrêter la colombophilie et faire une vente totale.

J’ai été vraiment frustré par cette interruption. Lorsque je parlais pigeons avec des copains, j’avais des frissons ! J’ai donc redémarré en 2018, année où j’ai gagné le championnat jeune du groupement colombophile de l’Aisne. Je fais 4 victoires en amicale de Thiérache et une en groupement. En 2020 je déménage de nouveau à Limay, mon ancien domicile.


Présentation de votre pigeon vainqueur.

Sa mère est une fille du demi frère de ma Marseille (6 ème nationale en 2019) origine Robert Ben via un amateur du Nord. Le père est un croisement Vanacker/Joly via Christophe Thuillier.




Comment a-t-il été joué ?

Comme j’ai à nouveau déménagé, je n’ai pas joué mes jeunes en 2019. J’ai sélectionné 35 yearlings qui ont fait le déménagement avec moi, ont été adduits dans le nouveau pigeonnier. J’ai réussi à en garder 16 sur 35. Je joue le veuvage total, mais j’ai suivi les conseils d’Eric Joly, et j’ai joué ces 16 Yearling au naturel, toute la saison.

Le 145374 fait partie de ses 16 pigeons. Il a été démarré au premier tour jeune du groupement de l’Aisne. Il a donc fait les concours suivants : Sourdun, Sens, Auxerre, Nevers et Treignac.


Quels étaient vos objectifs pour cette saison 2020 ?

Redémarrer dans ma nouvelle maison à Lemay avec mes yearling d’adduction et les pigeonneaux. J’aurai 60 jeunes à jouer yearling en 2021.


Pour 2021 ?

J’ai déjà fait des premiers prix à l’amicale de Thiérache, en groupement de l’Aisne, au VCDA puis aujourd’hui en fédéral deuxième région. Je souhaite maintenant faire un premier prix national dans un concours international, avant la fin de ma carrière colombophile. Pour 2021, je jouerai tous les concours de grand fond.


Les conseils que vous donneriez aux débutants ?

Se mettre en relation avec un bon joueur, privilégier la qualité à la quantité, et ne pas avoir peur de jouer beaucoup. Les pigeons sont fait pour voler pas pour rester dans le pigeonnier.


Un dernier mot ?

Je dois beaucoup à René Bonnin qui m’a aidé en m’offrant des pigeons (dont le 605 pilier de ma colonie), et m’a beaucoup appris. Il m’a mis en relation avec des grands colombophiles et permis d’avoir de leurs pigeons.


Bravo à Mickaël pour ce beau doublé, et merci d’avoir bien représenté le groupement de l’Aisne dans ce concours fédéral. 

 

olivierdaulnois@gmail.com

 


Aucun commentaire:

Publier un commentaire